PostCard Ouragahio, Côte d’Ivoire

On se retrouve pour mon dernier article Postcard sur la ville bété de l’ouest de la Côte d’Ivoire, Ouragahio. Mes articles précédents sur Youpougon et Gagnoa m’ont apporté beaucoup de bonheur visuel et j’ai voulu faire de même avec Ouragahio. C’est là qu’est nait ma grand-mère maternelle, son surnom par extension était Ourga.

Ce que j’ai aimé à Ouragahio

  • Comme dit depuis le départ la flore luxuriante. J’adore les plantes, je tiens ça de ma mère. J’adore le vert, c’est une couleur qui m’apaise et me rassure. Donc j’ai adoré. Ici et pas qu’Ouragahio, il faut apprendre à lever les yeux, les arbres sont immenses, les fromagers tellement imposants. Ces derniers peuvent atteindre facilement 60m de haut.
  • Les marchés. Oui encore il y en a partout. Une chose est sûre ici tu peux mourir de tout mais pas faim ! La nature donne à profusion et les marchés sont remplis. Il y a des fruits de toutes sortes partout. Ce qui est un peu plus rare chez nous; mangue, cabosse de cacao… est juste tout à fait normal ici.
  • Les tentes des commerçants ambulant les Dioulas. Pour moi c’est un mystère qu’elles tiennent debout. 6 morceaux de bois une bâche, de quoi faire un feu et c’est plié. Il ne leur faut rien de plus. Et qu’est ce que c’est beau en plus.
  • La laterite. Cette fameuse terre rouge que j’avais tant envie de voir ! Pour moi c’était la définition même de l’Afrique noire. J’avais tellement envie de la voir, toucher. Alors j’en ai pris plein les yeux et j’ai pris une multitude de photos que je vais vous épargner. Je suis sympa avouez.

J’espère que cette dernière série de photos vous plaira.

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires
Précédent
Ces petites choses #11
PostCard Ouragahio, Côte d’Ivoire